note de calcul d’un dalot et des armature

          
       De manière générale, les études seront faites par bande d’un (01) mètre 
de dalot (b=1m)Dans notre étude, compte tenu de la symétrie de géométrie de notre ouvrage et de la non symétrie de chargement, nous avons considéré que les piédroits intermédiaires sont dimensionnés en compression simple, ce qui nous permet d’annuler le moment au niveau de ces piédroits, d’où la possibilité d’utiliser la méthode des rotations pour l’étude de l’équilibre de chaque nœud







    Sommaire

A- DESCRIPTION DE L’OUVRAGE B- HYPOTHESES DE CALCUL C- SCHEMA STATIQUE DE L’OUVRAGE D- METHODE DE CALCUL E- CALCUL DES SOLLICITATIONS F- CALCUL DES SECTIONS D’ARMATURES


"Article Seulement pour enrichir les connaissances"


Le dalot (encore écrit daleau), en génie civil, désigne un petit canal recouvert d'une dalle, un élément de caniveau ou un ouvrage hydraulique semi-enterré, sorte de petit aqueduc en maçonnerie placé sous les remblais des routes ou des voies ferrées. Les travaux de terrassements routiers ou ferroviaires au XIXe siècle, bien avant l'essor autoroutier récent, ont généralisé ces équipements permettant l'écoulement des eaux, conçus de façon parfois temporaire, au long des voies.

Le dalot est rectangulaire alors que la buse d'écoulement est circulaire. Les dalots et buses sont des ponceaux.

Le terme technique à l'origine issu du génie maritime gestation lente au XIVe siècle (voir Dalot (navire)), il est aussi employé dans l'artillerie et surtout le génie civil. Il y nomme un petit canal dallé servant à l'écoulement des eaux ou parfois un petit aqueduc en ciment ou en maçonnerie de moellons pour les pieds-droits, éventuellement recouvert d'une dalle. Le dalot facilite souvent l'écoulement des eaux à travers les remblais peu élevés.








JAK JOHAN. Powered by Blogger.