school archetecture and desgin




Réservez un bon jour pour les gens qui nous ramène à Aarev écoles d'architecture et desgin ce livre comme un prix, vous arrogance il porte beaucoup de contenu dans les écoles d'architecture et desgin et savent que l'architecture et le desgin sont les plus demandés sur le marché de l'emploi




"Article Seulement pour enrichir les connaissances"

Les travaux de percement

Le creusement
Le creusement
(droits réservés)
L’EXCAVATION
Elle comprend deux phases principales :
L’abattage à l’explosif qui consiste à exécuter une foration dans le rocher puis à mettre en place les charges d’explosifs et enfin à réaliser le tir de mine.
Le marinage qui consiste à évacuer les matériaux vers les zones de dépôts. Cette évacuation s’effectuera par camions ou tombereaux.
LE SOUTENEMENT.
A la suite des différentes campagnes de reconnaissances géologiques, plusieurs types de soutènement ont été définis. Ils seront adaptés au fur et à mesure de l’avancement du chantier.
Cette opération vise à réaliser un soutènement du terrain déstabilisé après l’excavation.
Le soutènement est constitué d’un béton armé réalisé par projection sur la paroi et d’un ancrage dans le béton par un dispositif de boulonnage plus ou moins dense selon la nature de la roche rencontrée. En cas de fracturation importante de la roche, la mise en place d’un blindage métallique et d’un cintre est également possible.
L’ÉTANCHÉÏTÉ
Une fois le soutènement terminé, un complexe d’étanchéité est mis en place afin d’éviter l’apparition de venues d’eau sur l’intrados de l’ouvrage (c’est à dire la ligne intérieure de la voûte) qui risquent, par suite de gel, d’entraîner la formation de stalactites de glace en voûte, la formation de plaques de verglas sur la chaussée, ou la dégradation superficielle du béton du revêtement. Le complexe d’étanchéité prévu est constitué essentiellement d’une membrane de PVC protégée par un non-tissé fixé sur le soutènement.
LE REVÊTEMENT
Il est réalisé en béton. Son épaisseur varie de 40cm au niveau de la clef de voûte à 65 cm à la base des piédroits (pieds des murs).
Compte tenu de la proximité du tunnel ferroviaire et de répercutions induites des travaux de percement du tunnel sur sa structure, les modalités de sa surveillance sont indiquées dans une convention signée le 25 mars 2003 entre Réseau Ferré de France (RFF) et l’Etat.
JAK JOHAN. Powered by Blogger.