Tuesday, 26 January 1999

Cours de préparation de chantier PDF


préparation de chantier travaux publics préparation de chantier pdf preparer un chantier de batiment pdf planification de chantier pdf check list préparation chantier cours d'organisation et gestion de chantier pdf préparer un chantier de bâtiment download gestion de chantier excel

"Article Seulement pour enrichir les connaissances"

Le talutage d'un terrain

Le talutage concerne les terrains en pente. Il fait partie des travaux de terrassement et détermine comment une pente doit être exploitée ou aménagée. Il empêche l'éboulement en éliminant la poussée des terres. Il concerne aussi l'implantation des piscines creusées et l'aménagement de berges en général. Quelles sont ses caractéristiques ?
Le talutage en fonction du degré d'une pente

Dès qu'un talus présente 100% de pente, il faut réaliser des protections anti-éboulements ou des consolidations suivant la nature du sol. Présentant de grands risques d'érosion, il aussi est nécessaire d'y planter des végétaux rapidement et d'ancrer la terre végétale à l'aide de grillage ou de filets.

De même, les talus de 65% de pente exigent d'être plantés rapidement à cause des risques d'érosion. Cependant, les protections anti-éboulement ne sont plus nécessaires. Mais on peut réaliser un fascinage, un enclos en bois tressé qui permet de maintenir le talus à l'aide de piquets profondément enterrés

Les talus de 50 % de pente sont accessibles aux engins de tonte et permettent les plantations et l'engazonnement. Ceux de 33% de pente sont des talus paysagers, faciles à planter parce qu'accessibles. Les talus de 25% sont appelés rampes et permettent l'accès à tout type de véhicule, sans travaux spécifiques.

Une fois les talus consolidés, il faut procéder à un sous-solage, ceci avant de planter toute végétation et de répandre de la terre arable, Cette étape consiste à décompacter la terre à au moins une mètre en profondeur. Ceci a pour but de rétablir la porosité de la terre pour faciliter la prise des racines en profondeur.

Ensuite, il faut respecter la quantité de terre de terre arable, indispensable au bon développement des végétaux : 1 m de profondeur pour les arbres, 50 cm pour les arbustes et 20 cm pour les gazons.