GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA CONSTRUCTION DE PETITS BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE CHAÎNÉE PDF


GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA CONSTRUCTION DE PETITS BÂTIMENTS EN MAÇONNERIE CHAÎNÉE


Ce guide, qui s'adresse aux auto-constructeurs, présente les recommandations à suivre pour que les petits bâtiments en béton armé et en blocs de béton creux d'usage courant en Haïti soient en mesure de résister de façon sécuritaire aux séismes (en raison de leur conception adaptée et de leur rigidité) et aux ouragans (en raison de leur poids).

"Article Seulement pour enrichir les connaissances"


Un moellon (appellations anciennes maillon ou moilon) est une pierre à bâtir, en général de calcaire, plus ou moins tendre, taillée partiellement ou totalement, avec des dimensions et une masse qui le rendent maniable par un homme seul. Le moellon provient ordinairement des carrières d'où l'on tire la pierre de taille et on le prend dans les bancs qui ont peu d'épaisseur. Les moellons bruts étaient principalement employés à l'intérieur des maçonneries dans la maçonnerie de blocage. Correctement taillés, ils remplaçaient la pierre de taille et venaient en parement dans des constructions qui présentaient peu d'importance sous le rapport de l'architecture1. On dit que le moellon forme le petit appareil, alors que la pierre de taille, de plus grande dimension, forme le grand appareil. Là où dans le grand appareil, la pierre de taille est posée à joint-vif, la maçonnerie de moellon (sauf pour la pierre sèche) est liée par un mortier de chaux ou de ciment.


JAK JOHAN. Powered by Blogger.