Poteaux et voiles : Methodes d'analyse - livre batiment archi

Wednesday, 20 March 2019

Poteaux et voiles : Methodes d'analyse

Tags


1 - Méthodes d'analyse

Poteaux et voiles : Méthodes d'analyse

Lorsque les effets du second ordre doivent être pris en compte, on peut employer une méthode générale ou deux méthodes simplifiées.
La méthode générale est basée sur une analyse non linéaire incluant la non-linéarité géométrique, c'est-à-dire les effets du second ordre.
L'effet du fluage doit être pris en compte.
La méthode basée sur une rigidité nominale est une méthode simplifiée de calcul des sollicitations en tenant compte des effets de la fissuration, de la non-linéarité des matériaux et du fluage sur le comportement global.
Cette méthode peut-être utilisée à la fois pour les éléments isolés et pour les structures complètes, à condition que la rigidité nominale soit estimée de manière appropriée.
La méthode basée sur une courbure nominale est une méthode simplifiée de calcul qui convient avant tout pour les éléments soumis à un effort normal constant et de longueur efficace donnée L(0)
1 . 1 Effet du fluage

L'effet du fluage doit être pris en compte dans l'analyse des effets du
second ordre en considérant les conditions générales relatives au fluage et la durée d'application des charges.
La durée d'application du chargement peut être prise en compte d'une manière simplifiée au moyen d'un coefficient de fluage effectif C(ef) qui, utilisé conjointement avec la charge de calcul, donne une déformation de fluage correspondant à la charge quasi-permanente :
Il y a lieu de tenir compte des imperfections géométriques dans le calcul des moments M(oEqp) et M(oEd) ·
1 . 2 Méthode basée sur une courbure nominale la page suivante

 Continuer l'article à la page suivante

L'effet du fluage peut être ignoré si les trois conditions sont satisfaites conjointement :

1 . 2 Méthode basée sur une courbure nominale
La méthode permet de calculer un moment nominal du second ordre
basé sur une déformation, en fonction de la longueur efficace et d'une courbure maximale estimée.
Le moment de calcul qui en résulte est utilisé pour le dimensionnement des sections en flexion composée.
• Moment de calcul
Le moment de calcul vaut :

La valeur maximale de M(Ed) est donnée par les distributions de M(oEd) et M2 ; la distribution de M2 peut être prise comme parabolique ou comme sinusoïdale sur la longueur efficace.

Des moments d'extrémité du premier ordre M(01) et M(02) différents peuvent être remplacés par un moment d'extrémité du premier ordre équivalent M(oe) :
• Moment nominal du second ordre
Le moment nominal du second ordre M2 est donné par :
Dans le cas d'une section constante, on adopte normalement c = 10. Si le moment du premier ordre est constant, il convient d'adopter une valeur inférieure ( 8 constituant une limite inférieure, qui correspond à un moment total constant) .
• Courbure
Dans le cas des éléments de section droite constante et symétrique, ferraillage compris, on peut adopter :
K(r) est un coefficient de correction dépendant de l'effort normal :