Traitement des sols et fondation pdf

 
traitement-des-sols-et-fondation-pdf

Problèmes de site en zone sismique

Construire en zone sismique est déjà un défi à part entière, alors lorsqu’il s’agit de faire prendre de la hauteur à des bâtiments situés en zone sensible, on a affaire à un problème à têtes multiples ! C’est pourquoi divers procédés ingénieux ont été empruntés à nos voisins du monde entier pour adapter les constructions, mêmes hautes, aux zones les plus risquées. C’est notamment le cas avec l’utilisation du bois, auparavant utilisée aux Etats-Unis et en Asie pour pallier le manque de flexibilité et de souplesse du béton.

Reconnaissances géotechniques

La reconnaissance géotechnique a pour but de caractériser les propriétés du sol rencontré sur un site déterminé.

Lors d’une campagne de reconnaissance, l’ingénieur pourra avoir recours à des essais de sol en place (in situ) ou en laboratoire. Si cela s’avère nécessaire, des essais de chargement de la structure géotechnique pourront être réalisés sur un pieu de fondation ou un ancrage, par exemple. Dans certains cas, on ne s’intéresse pas seulement aux propriétés mécaniques du sol en place mais aussi aux caractéristiques géohydrauliques ou géothermiques des couches de sol rencontrées.

Consolidation des sols

La consolidation de sol est « tout processus par lequel la teneur en eau d‘un sol saturé diminue, sans remplacement de l’eau par l’air. »
Ici c’est par tassement, sous l’action de charges statiques dans un délai accéléré par des drains verticaux, que s’effectue la compaction de sol avec expulsion de l’eau interstitielle. La technique de consolidation de sol permet d’augmenter la portance d’une plateforme en accélérant les remontées d’eau du sol en question.

La technique de drainage vertical est utilisée lors de la construction de routes par exemple ou de plates formes dont les sols sont saturés en eaux. Les drains verticaux Solpac permettent de faciliter l’évacuation de l’eau au sein de ces sols. De ce fait, les drains verticaux Solpac de RYB vont accélérer la consolidation des sols compressibles gorgés d’eau, l’objectif est de réduire les tassements ultérieurs.

Généralités sur les systèmes de fondations PS

la fondation d'un ouvrage doit constituer un système homogène pour une même unité (PS-92 4.31).
L’action du séisme ne doit pas être aggravée par un comportement non homogène au niveau des fondations. La problématique est rendue plus complexe par les fortes pentes et les sols non homogènes.

Fondations superficielles

La fondation superficielle est, par définition, une fondation qui repose sur le sol ou qui n'y est que faiblement encastrée. Les charges qu'elle transmet ne sollicitent que les couches superficielles et peu profondes.

Fondations profondes

Des fondations profondes sont réalisées lorsque le bon sol se situe au-delà de 6 m de profondeur. En deçà, on parle de fondations semi-profondes si la profondeur de fouille est comprise entre 3 et 6 m et de fondations superficielles lorsque la couche d'assise est à moins de 3 m de profondeur. 

Votre copie du livre