Limites d'Atterberg




Limites d'Atterberg
L’indice de plasticité est un des paramètres indispensables pour identifier un sol selon les cahiers des charges. Cette valeur indique dans quelle mesure des particules d’argile sont présentes dans un matériau. La détermination de l’indice de plasticité repose sur les limites de consistance, aussi appelées limites d’Atterberg. Il s’agit des teneurs en eau auxquelles un matériau passe de l’état solide à l’état plastique et de l’état plastique à l’état liquide.

"Article Seulement pour enrichir les connaissances"

Limites d'Atterberg

En géotechnique, les limites d’Atterberg définissent à la fois un indicateur qualifiant la plasticité d’un sol, mais aussi l’essai qui permet de définir ces indicateurs. Cet essai a été établi par l’agronome suédois Albert Atterberg (en).

La teneur en eau d’un sol peut en effet beaucoup varier au cours des opérations de terrassements.

Pour la fraction fine (graviers exclus), la cohésion tient à la présence d'eau : parfaitement sec, le matériau serait cohérent. Au-dessus d'une certaine teneur (limite de plasticité), on peut le pétrir en forme de boudin, de boulette ou de fil. Pour une teneur plus forte (limite de liquidité), il forme un liquide, visqueux, qui ne conserve pas la forme qu'on lui a donnée. La détermination, soigneusement normalisée, de ces deux teneurs caractéristiques appelées limites d'Atterberg, est un élément important d'identification, et permet déjà de prévoir certaines propriétés.


JAK JOHAN. Powered by Blogger.