ACTIONS PERMANENTES ET ACTIONS VARIABLES BETON ARME - livre batiment archi

Tuesday, 14 May 2019

ACTIONS PERMANENTES ET ACTIONS VARIABLES BETON ARME

ACTIONS PERMANENTES ET ACTIONS VARIABLES BÉTON ARME
ACTIONS PERMANENTES ET ACTIONS VARIABLES BETON ARME

Les actions permanentes peuvent conduire à des sollicitations dans le même sens ou dans le sens inverse des sollicitations dues aux actions variables. Il faut donc les différencier, c’est le sens de G(kj,sup) et de G(kj,inf) . Classiquement sur des travées isostatiques, les actions permanentes sont toutes du même sens et dans la même direction que l’action variable ; seule G(k j,sup) existe dans ce cas.

1- ELU

1.1 Combinaisons actions en situation durable ou transitoire (combinaisons fondamentales),


1.2 Combinaisons accidentelles ou sismiques,
Ces combinaisons font intervenir les actions accidentelles. Un choc, la neige, le vent et les actions sismiques peuvent être des actions variables ou accidentelles (EN 1990,1.5.3.5). Les actions accidentelles sont habituellement de courte durée mais de grandeur significative et dont la probabilité d’occurrence pendant la durée du projet est très faible.
• pour les situations de projets accidentels :

• pour les situations de projets sismiques :
 

  Continuer L'articale à la page suivante Num 2

2- ELS

Aux États Limites de Service, la combinaison des actions doit permettre d’appréhender les sollicitations susceptibles d’exister réellement pendant la durée de vie du projet.
La durée prévisible des actions variables et de leurs fréquences tout au long de la durée de vie du projet sont alors considérées.
Trois combinaisons sont à envisager (EN 1990, 1.5.3) :
• combinaison caractéristique (pondérée par ψ0) : les actions variables sont considérées comme constamment présentes, comme les actions permanentes.

• combinaison fréquente (pondérée par ψ1) : la probabilité d’avoir les actions variables est considérée comme fréquente pendant la durée de vie du projet.
• combinaison quasi-permanente (pondérée par ψ2) : la probabilité d’avoir les actions variables est considérée comme faible pendant la durée de vie du projet.
Les effets du poids propre seront alors prépondérants dans cette combinaison par rapport aux effets des actions variables.
Les 3 combinaisons sont détaillées ci-après.
2.1 Combinaison caractéristique, (EN 1990, 6.5.3)

2.2 Combinaison fréquente, (EN 1990, 6.5.3)

2.3 Combinaison quasi-permanente, (EN 1990, 6.5.3)