Membres

guide du constructeur en bâtiment Maîtrise l'ingénierie civile PDF

 Cet ouvrage a pour objectif de mettre à disposition des élèves de Lycées, aux classes de BTS et DUT, aux étudiants ingénieurs et architectes et d’une façon générale à toutes les personnes concernées par l’acte de construire, un ensemble d’informations sans cesse réactualisées permettant les apprentissages du dessin
et de la technologie en vue de la réalisation de projets de bâtiment et de génie-civil. 

 

GUIDE DU CONSTRUCTEUR EN BATIMENT Maîtrise l'ingénierie civile PDF,#construction #civil #beton_arme #batiment #concreteconstruction #building #architecture #architect #civilengineering #geniecivil  #building #engineer #engineering #engineeringstudent

Ouvrage de référence depuis 30 ans, le Guide du Constructeur en Bâtiment a pour objectif de mettre à disposition des élèves de Lycées, aux classes de BTS et DUT, aux étudiants ingénieurs et architectes et d’une façon générale à toutes les personnes concernées par l’acte de construire, un ensemble d’informations sans cesse réactualisées permettant les apprentissages du dessin et de la technologie en vue de la réalisation de projets de bâtiment et de génie-civil. En s’appuyant sur les normes et DTU en vigueur, l’ouvrage s’articule autour de 5 grands thèmes qui sont :

  • Les conventions de dessins de tous les corps d’états.
  • Les données technologiques, très largement illustrées, des principaux ouvrages du bâtiment.
  • Les éléments de calcul des ouvrages (charges, neige, vent, thermique, acoustique).
  • Les caractéristiques des principaux matériaux de construction (ants, isolants, bois, métal…
  • L’aide mémoire concernant les traces, les formules et les unités en usage dans le bâtiment.

Cette nouvelle édition comporte un nouveau chapitre sur le développement durable, les énergies renouvelables et les bâtiments basse consommation. Elle a été refondue sur les thèmes suivants: la plomberie, la RT 2012, et les sites Web de la construction durable. Les points forts de cet ouvrage sont, outre la richesse de son contenu:

Sa facilité d’accès aux débutants grâce au nombre et à la qualité des illustrations.
Le fait qu’il représente un support de référence évolutif pour le maître et les élèves.

C’est pourquoi, ce livre est un guide du constructeur, c’est-à-dire une présentation pédagogique des renseignements essentiels, sélectionnés et nécessaires à la construction d’un ouvrage.

1 -Dessins d’architecture

1.1 – Les plans

1.11 – Définition

On appelle plan une coupe horizontale exécutée un mètre au-dessus du sol fini de l’étage, ou 10 cm au-dessus de l’appui de fenêtre le plus haut afin que toutes les ouvertures existantes à l’étage soient représentées.

1.12 – Représentations sur les plans

Les différentes représentations figurant dans le plan ci-dessous sont conventionnelles; se référer à:

  • Appareils sanitaires: utiliser soit des vignettes à transfé rer, soit des grilles trace-sanitaire, soit des bibliothèques de symboles.
  • Mobilier : la représentation du mobilier est facultative; elle permet cependant au projeteur de juger de l’habitabilité des pièces (pour la représentation, même remarque que pour les appareils sanitaires).
REMARQUE :

Dans la plupart des dessins d’architecture de cet ouvrage, les murs et planchers coupés ont été pochés en noir : on peut remplacer ce pochage par un pochage au crayon exécuté au dos du calque.

1.2 – Plans situés sous combles

C’est une coupe horizontale exécutée 1,30 mètre au-dessus du sol fini de l’étage.

  • Les contours cachés de la toiture se dessinent en trait interrompu.
  • On suppose le plan de coupe vertical au droit de la charpente afin de ne pas avoir à dessiner les chevrons.

1.3 Remarques communes à tous les plans

On désigne les plans par le nom de l’étage qu’ils représentent

EXEMPLE:

  • Plan du rez-de-chaussée.
  • Plan du sous-sol.

On fait, en général, figurer à côté des plans une bous sole stylisée indiquant leur orientation (voir en fin de chapitre les symboles stylises utilisés sur les plans

1.4-1 – Définition

On appelle coupe une coupe verticale, droite ou brisée exécutée de la base des fondations au sommet de la toiture.

1.4-2 Représentation

Les coupes doivent toujours passer par les baies afin d’en permettre la cotation.

Dessiner les portes en position fermé

Ne pas représenter les appareils sanitaires.

Ne dessiner les arêtes cachées que si elles sont indispensables à la compréhension de l’ouvrage.
Éviter de couper les toitures parallèlement au faîtage.

Ne pas couper d’éléments compliquant le dessin et n’apportant rien à la compréhension tels que les conduits, les poteaux, les escaliers tournants, les fermes de charpente.

1.5 Les coupes partielles

Lorsque certaines parties de l’ouvrage ne sont pas clairement définies par les coupes d’ensemble, on effectue des coupes partielles à plus grande échelle (1/20; 1/10; 1/2) sur lesquelles on figure, outre les dimensions, les différents matériaux constitutifs de l’ouvrage.

Les coupes partielles peuvent ne pas être repérées sur les dessins mais leur nom devra permettre de les situer.

EXEMPLE:

Coupe sur auvent ou Détail des marches.

Les façades

1.6-1 – Définition

On appelle façade l’élévation extérieure d’un bâtiment.

1.6-2 – Représentation

Les façades sont des dessins à caractère essentiellement artistique, elles doivent permettre de juger l’aspect définitif du bâtiment. Pour ces raisons :

  • tracer les ombres se produisant sur les façades afin de bien mettre en évidence les différents refefs,
  • dessiner à l’échelle personnages et végétation qui animeront la façade et permettront d’apprécier son importance, ne pas inscrire de cotes, ne pas figurer d’arêtes cachées.

1.63 Désignation

Les façades se désignent d’après leur orientation géographique.

EXEMPLE:

  • Façade sud-ouest
  • Façade
  • Ombres à 45°

1.7-1 Principe

Le tracé s’exécute suivant le principe des ombres au soleil, c’est-à-dire que la source lumineuse étant très éloignée, on considère que les rayons lumineux sont parallèles. Conventionnel le ment, le soleil est situé en haut à gauche par rapport à la façade dessinée. Ces rayons lumineux forment en projection un angle de 45 degrés avec la ligne de terre, tant en projection frontale qu’en projection horizontale.

REMARQUES :

Toute droite de bout se projette inclinée à 45° sur un plan frontal.

Si une droite est parallèle à un plan, son ombre sur ce plane sera parallèle. La largeur de toute ombre frontale est égale à la dimension de la saillie la provoquant.

1.7-2 Applications

Ombres sur les vitrages

Les ombres provoquées par les tableaux et les linteaux des baies s’exécutent à l’encre de Chine sur le vitrage. Ne pas noircir les bois de la fenêtre.

Ombre des souches

Le tracé exact de cette ombre nécessite une élévation et une vue de profil. Il consiste à rechercher l’intersection de chacune des arêtes de la souche avec le plan de la toiture.

Ombres des corniches et balcons

Dans l’exemple donné, le a été effectué à l’aide de trois vues en correspondance; ceci afin de bien rappeler le principe du tracé. Pratiquement, le tracé peut se faire en reportant Dément les dimensions puisque la largeur de l’ombre est Pratiquement, le tracé peut se faire en reportant simplement les dimensions puisque la largeur de l’ombre est égale à la largeur de la saillie la provoquant.

1.7-3 Conseils pratiques

On utilise généralement deux densités pour le tracé des ombres.

Ombres noires pour tous les reliefs ne dépassant pas 10 cm (appuis des baies, encadrements, bandeaux, soubassements).

Ombres grisées pour tous les reliefs importants.

Ces ombres peuvent être réalisées soit en exécutant des hachures verticales serrées (procédé long et fastidieux ne souffrant pas la médiocrité), soit en pochant au crayon au dos du calque ou mieux encore en utilisant une trame adhésive découpée au contour de l’ombre et collée au dos du calque. (C’est ce procédé qui a été utilisé pour les différentes figures de cet Ouvrage.)

 Au sommaire

  1. Dessins techniques
  2. Dessins d’architecture
  3. Cotation des dessins d’architecture
  4. Dossiers de construction
  5. Conventions de dessin technique
  6. Présentation des dessins
  7. Écritures
  8. Représentation orthogonale
  9. Coupes
  10. Sections
  11. Hachures
  12. Perspectives
  13. Exécution graphique de la cotation Q
  14. Éléments de construction
  15. Escaliers
  16. Bales
  17. Portes planes
  18. Conduits et gaines
  19. Assainissement
  20. Chainages
  21. Humidite, gel
  22. Cloisons
  23. Les corps d’états (conventions de dessins et éléments techno
  24. Les dessins d’exécution
  25. Les dessins de chantier!
  26. Les dessins d’exécution
  27. Les dessins de chantier
  28. Charpente en bois.
  29. Couverture.
  30. Construction métallique.
  31. Menuiserie
  32. Plomberie
  33. Chauffage…
  34. Installations électriques
  35. Éléments de calcul
  36. Dimensions des logements
  37. Charges d’exploitation et
  38. Réglementation thermique
  39. Isolation acoustique
  40. Charges dues à la neige
  41. Effets du vent
  42. Classement des matériaux
  43. Classement AEV
  44. Sécurité incendie
  45. Classement des isolants
  46. Classement UPEC
  47. Liants
  48. Bétons prêts à l’emploi.
  49. Énergie et matériaux renouvelable
  50. La démarche HQE
  51. Les performances énergétiques
  52. Matériaux durables.
  53. Dossier BBC
  54. Constructions graphiques.
  55. Constructions géométriques.
  56. Tangentes et raccordements.
  57. Courbes usuelles
  58. Formulaire
  59. Centres de gravité.
  60. Surfaces usuelles et volumes usuels
  61. Moments quadratiques.
  62. Formulaire RdM
  63. Poutres sur deux appuis simples
  64. Système Sl

 Votre copie du Livre


EmoticonEmoticon

Livres les plus Télécharger