56 Exercices Corrigés sur les ossatures (RDM)



4 Flambement eulérien
F1 : Ossature plane
F2 : Poutre droite
F3 : Poutre droite à section variable
F4 : Poutre console – flexion-torsion
F5 : Lame équerre – flexion-torsion
F6 : Lame équerre – flexion-torsion
F7 : Flambement d’un mˆat vertical sous son poids propre
F8 : Flambement d’une poutre droite
F9 : Flambement d’un cadre

5 Modes propres
D1 : Treillis plan à nœuds articulé
D2 : Poutre droite à section variable
D3 : Vibrations transversales d’une poutre droite bi-encastrée
D4 : Portique plan
D5 : Ossature spatiale
D6 : Ossature plancher
D7 : Vibrations transversales d’une poutre droite libre
D8 : Premier mode propre d’une poutre console avec masses

"Article Seulement pour enrichir les connaissances"

Une poutre est une pièce mécanique de forme ou d'enveloppe convexe parallélépipédique, conçue pour résister à la flexion. Elle est placée en général en position horizontale, où elle sert alors à supporter des charges au-dessus du vide, les poids de la construction et du mobilier, et à les transmettre sur le côté aux piliers, colonnes ou aux murs sur lesquels elle s'appuie. La poutrelle est une poutre de faible section (moins de 20 cm d'âme).

Une poutre est à l'origine un produit du sciage du bois dont la section est carrée ou sensiblement carrée. Le côté d’une poutre est supérieur à 120 millimètres1. L'ensemble des poutres assemblées constitue la poutraison.

La poutre visible est un élément d'architecture traditionnel dans les bâtisses où l'apparat est important. Aussi bien en architecture classique que moderne, ses faces sont alors en général travaillées donnant un aspect soigné, voire sculpté, pour par exemple former une ornementation ou un rythme de plafond. Les poutres de structure ne sont parfois qu'une partie renforcée par une armature dans un élément de construction (par exemple dans un plancher pour soutenir une cloison).

No comments

JAK JOHAN. Powered by Blogger.
// تقسيم المقال // تقسيم المقال