Aciers de béton armé - livre batiment archi

Sunday, 3 March 2019

Aciers de béton armé



1 Aciers de béton armé 

1 . 1 Rési stance


La limite d'élasticité F(yk) et la résistance à la traction.F(t) sont respectivement définies comme les valeurs caractéristiques de la limite d'élasticité et de la charge maximale sous traction directe, chacune de ces valeurs étant divisée par raire nominale de la section.
Si besoin est, la valeur F(yk) peut être remplacée par la limite caractéristique d'élasticité conventionnelle à 0,2 °/o d'allongement rémanent F(o,2k). Les règles de l'Eurocode sont valables pour des armatures dont la limite d'élasticité F(yk) est comprise dans la gamme de 400 à 600 MPa.
La valeur maximale à utiliser est 500 MPa en général et 600 MPa sous réserve de justification effective à l'ELS, y compris de l'ouverture des fissures. La limite d'élasticité maximale réelle F(yk),max ne doit pas dépasser 1 , 3 F(yk).

1 . 2  Classes de ductilité [annexe C]

Un produit est réputé de la classe de ductilité adéquate s'il satisfait aux exigences suivantes :
2 .  3 Déformations longitudi nales et d iag ramme contrainte-déformation
Le module d'élasticité Es = 200 000 MPa. Pour un calcul courant, on peut utiliser l'un ou l'autre des deux diagrammes suivants (figure 2.4 la page suivante).
Euct est donnée par l'Annexe nationale. La valeur à utiliser est 0,9Euk·

 Continuer l'article à la page suivante


1 . 4 Propriétés

Le comportement des armatures de béton armé est également caractérisé par
les propriétés suivantes :
l'aptitude au pliage, notamment en regard des diamètres minimaux de cintrage,
les caractéristiques d'adhérence,
la résistance de fatigue, lorsqu'elle est requise,
la soudabilité,
la résistance au cisaillement et la résistance des soudures pour les treillis soudés .

2 . Association acier-béton

2 . 1 Contrainte ultime d'adhérence


La contrainte ultime d'adhérence fb d doit être suffisante pour éviter toute rupture d'adhérence. Pour les armatures à haute adhérence, on peut prendre :
Règles générales
++ N(1) est un coefficient lié aux conditions d'adhérence et à la position des barres au cours du bétonnage. N(1) vaut l lorsque les conditions d'adhérence sont « bonnes », et 0,7 dans tous les autres cas.
Les conditions d'adhérence sont « bonnes » dans les quatre configurations, considérées pendant le bétonnage, suivantes :
• la barre est située en partie inférieure de l'élément et forme un angle entre 45° et 90° avec l'horizontale ;
• la barre appartient à un élément de hauteur inférieure ou égale à 250 mm ;
• la barre est située dans les 250 mm inférieurs d'un élément de hauteur comprise entre 250 et 600 mm ;
• la barre n'est pas située dans les 300 mm supérieurs d'un élément
de hauteur supérieure à 600 mm.
++ N(e) vaut l pour es arres e 0 Jusqu a 32 mm et
(132-Diamètre)/100
pour (Diamètre) > 32 mm.
Selon les Recommandations professionnelles, le respect des conditions de mise en oeuvre des classes d'exécution 2 et 3 de la norme l'ENl 3670- 1 est supposé satisfaire les « bonnes » conditions d'adhérence.