Association acier-béton parte 1 - livre batiment archi

Saturday, 9 March 2019

Association acier-béton parte 1


1- Association acier-béton
Association acier-béton
Association acier-béton
1.1 - Contrainte ultime d'adhérence
La contrainte ultime d'adhérence f(bd) doit être suffisante pour éviter toute rupture d'adhérence. Pour les armatures à haute adhérence, on peut prendre :
Règles générales
** N(1) est un coefficient lié aux conditions d'adhérence et à la position des barres au cours du bétonnage. N(1) vaut l lorsque les conditions d'adhérence sont « bonnes », et 0,7 dans tous les autres cas.
Les conditions d'adhérence sont « bonnes » dans les quatre configurations, considérées pendant le bétonnage, suivantes :

• la barre est située en partie inférieure de l'élément et forme un angle entre 45° et 90° avec l'horizontale ;
• la barre appartient à un élément de hauteur inférieure ou égale à 250 mm ;
• la barre est située dans les 250 mm inférieurs d'un élément de hauteur comprise entre 250 et 600 mm ;
• la barre n'est pas située dans les 300 mm supérieurs d'un élément
de hauteur supérieure à 600 mm.
**  N(1) vaut 1 pour Les Barres De (diamètre) Jusqu a 32 mm et (132-(diamètre))/100 pour (diamètre) > 32 mm.
Selon les Recommandations professionnelles, le respect des conditions de mise en oeuvre des classes d'exécution 2 et 3 de la norme l'ENl 3670- 1 est supposé satisfaire les « bonnes » conditions d'adhérence.
1.2- Façon nage des barres : page suivante

 Continuer l'article à la page suivante

1.2- Façonnage des barres
Le façonnage d'une barre par pliage doit être tel qu'il évite toute fissure de l'armature ainsi que toute rupture du béton dans la partie courbe.
** La justification du diamètre du mandrin n'est pas nécessaire vis à-vis de la rupture du béton si les conditions ci-après sont remplies :
• l'ancrage nécessaire de la barre ne dépasse pas 5 0 au-delà de l'extrémité de la partie courbe ;
• le plan de flexion n'est pas proche du parement et il existe une barre de diamètre supérieur ou égal à 0 à l'intérieur de la partie courbe ;
• le diamètre du mandrin respecte le diamètre minimal fixé pour éviter un dommage à l'armature.

Cette clause relative à la rupture du béton ne s'applique pas aux cadres, épingles et étriers.
** Dans le cas contraire, il convient d'augmenter le diamètre du mandrin selon l'expression :
où :
• F(bt) est l'effort de traction dû aux charges ultimes dans une barre ou un groupe de barres en contact à l'origine de la partie courbe
• a(b) pour une barre donnée (ou groupe de barres en contact), est la moitié de l'entraxe entre les barres (ou groupes de barres) perpendiculairement au plan de la courbure. Pour une barre ou un groupe de barres proches du parement de l'élément, il convient de prendre pour ab l'enrobage majoré de (diamètre) /2.

Prochain cours : Association acier-béton parte 2